Traitement de l’air

A l’instar d’une salle blanche, l’air de la salle de mesure est filtré, ceci afin d’obtenir les meilleures conditions d’analyses possibles.

Le LAFARA est équipé d’une double centrale de traitement d’air (CTA) qui fonctionne en 3 temps:

1) L’air extérieur passe par une première CTA pour être conditionné (air sec préfiltré et froid ;

2) Il passe ensuite au travers de 3 cuves remplies de charbon actif (à base de coques de noix de coco) microporeux capable de retenir les molécules de gaz contaminants comme le radon ;

3) L’air appauvri en radon passe ensuite dans une autre CTA équipée de filtres et qui régule la température, la (sur)pression et l’hygrométrie finales de la salle de mesures. Une part importante du volume d’air traité est recyclé afin de minimiser la quantité d’air neuf à traiter.

A propos du radon

Le radon est un gaz radioactif issu des familles radioactives naturelles de l’uranium (219Rn et 222Rn) et du thorium (220Rn). Il est naturellement présent dans l’air ambiant car il est émis par la roche et le sol. Sa présence dans le laboratoire, aussi faible soit-elle, peut perturber les mesures. On utilise un compteur RAD-7 (Durridge) afin de surveiller l’évolution du taux de radon dans la salle d’analyses.